Un constat : la présence du changement

Le changement est partout, maintenant et toujours. Il est une réalité d'entreprise. On change d'entité organisationnelle. On change d'outil informatique, de client, d’offre produit. On change de façon de fonctionner, de pratique... Nous connaissons également le changement dans notre vie privée : on change de lieu, de loisir, de pratique sportive.

Le changement présente donc à la fois une composante organisationnelle dans les entreprises, mais aussi une composante sociétale. Il est omniprésent et permanent. Il n’est plus un phénomène conjoncturel. Nous ne pouvons pas ignorer le changement, rester à l’écart et continuer sans se préoccuper de ce qui se passe autour de soi, faire comme si rien ne changeait. Nous sommes appelés à dialoguer et interagir avec les autres au quotidien, et donc nous sommes appelés à changer aussi.

Pourquoi intégrer des pratiques de conduite du changement au sein des organisations ?

Un nouvel actif pour l’entreprise

Pour les entreprises, maîtriser le changement devient un avantage concurrentiel. Savoir changer, savoir changer rapidement, savoir changer durablement constitue des avantages concurrentiels pour une entreprise. Cela va lui permettre d'être plus innovante, de prendre des parts de marché, et donc d’être plus performante. Le changement devient un facteur clé de la performance d'une entreprise.

Ainsi, l'entreprise et ses collaborateurs doivent tenir compte du changement et l'intégrer dans les pratiques au quotidien. Cela nécessite effectivement d’acquérir des connaissances, de savoir utiliser des méthodes et outils pour en faire une réelle compétence de l’organisation. Ce qui signifie qu'il est nécessaire, dans les entreprises, d'avoir des compétences au quotidien pour gérer les changements.

En effet, il existe un réel intérêt pour l’organisation à développer et entretenir cet actif. On va alors développer la capacité à changer de tous les individus pour qu'ils soient plus à l'aise avec les changements, qu'ils puissent les réaliser plus facilement, afin qu'ils acquièrent de la facilité et de l’assurance. En se tournant vers le futur, nous allons accompagner les individus pour leur permette de construire un avenir dont ils ont envie collectivement.

Une nouvelle approche est nécessaire : la posture de facilitation ou d’accompagnement des collectifs dans la conduite de leur changement


Force est de constater que le collaborateur se retrouve au cœur de la réalisation du changement dans son organisation. Ce qui nécessite de reconsidérer les méthodes, les outils, les pratiques de la conduite du changement.

En effet auparavant, le changement était conçu comme un projet technologique composé d’une séquence linéaire de phases, où l’activité principale consistaient à déployer des leviers de communication et de formation nécessaires et suffisants à l’adoption du changement.

L’omniprésence et la permanence du changement nous amène à considérer la conduite du changement comme une activité agile de facilitation ou d’accompagnement, dont les principales caractéristiques sont la co-construction, la reconfiguration et la résilience pour donner du sens et de l’engagement.

Notre proposition : une posture de facilitation, doublée d’une approche agile et de pratiques de co-construction

En synthèse, notre proposition vise à donner à vos équipes un certain nombre d’enseignements pour la compréhension et les méthodes de déploiement du changement dans les entreprises. Dans la déclinaison du changement nous nous attacherons à définir le rôle du collaborateur porteur de changement et celui de manager. Nous utilisons une approche, des modèles et des outils issus des résultats des récents travaux de recherches qui ont été menées dans les plus grandes écoles en France et à l’international. Une partie de l’activité d’analyse et de conception peut se réaliser en amont de l’organisation des sessions collectives. Cette activité se positionne comme un prérequis. Toutefois, l’essentiel de notre approche est basé sur des pratiques de dialogue et de co-construction. Notre proposition se veut respectueuse de l’écosystème, par la volonté de rechercher le sens des changements sur la base des faits, mais aussi sur la base des expériences individuelles et collectives qui ont fondées la culture de l’organisation, et sur la base des émergences d’idées, opinions et intentions, qui permettront de créer la culture de demain.

Elle est surtout porteuse d’une agilité dans sa mise en œuvre, par notre capacité à nous adapter et nous reconfigurer pour adresser à tout moment des modifications que ce soit sur l’intention des changements, sur le processus d’accompagnement, ou les outils et méthodes apportées aux participants dans leur travail en de création ou spécification de leur changement.